Le Blog : Actualités, Cours, Voyages ...
Navigation ››
Contactez-moi


Paul Fauchille



Inscription à la newsletter :
Inscrivrez-vous pour recevoir les articles dès qu'ils sont publiés directement sur votre e-mail.

Les Cours Photo

Astuces, Conseils et Techniques › Water Drop 3918 visites - vu 4000 fois



Qu'est ce que "Water Drop" ? Ce sont des gouttes d'eau qui tombent !
Le but du jeu est de faire entrer en collision la seconde goutte avec la remontée de la première.

Exemple en image :

Je vais donc vous expliquer ici comment j'ai procédé pour réaliser cette photo,
ainsi que la série complète disponible en cliquant ici. 

Ce type de photo se fait en laissant tomber une première goutte, qui va tomber dans l'eau, puis ressortir en formant une colonne d'eau en remontant. Le but du jeu est de faire tomber une seconde goutte sur cette colonne, afin de faire ce "splash" aléatoire, qui dépend de la vitesse, de la taille des gouttes, de l'endroit percuté etc. 

Ainsi, on n'obtiendra jamais la même photo !

Pour ce type de photo, il faut un flash cobra, réglé à maximum 1/4.
Le but est de figer le mouvement, à 1/1 (puissance maximale) la durée du flash est trop longue.
Pour ma part j'étais à 1/16s.

Ensuite, il faut un trépied pour l'appareil, et un objectif macro.
Pour ma part c'était un objectif argentique Minolta 50mm, mais qui avec la bague d'adaptation pour canon le rend "objectif de proxi" me permettant ainsi d'être assez proche.

Ca ne vaut pas un macro, mais on fait avec ce qu'on a. J'ai donc pas mal croppé (recadré) la photo.


Au niveau réglage, voici ce que ça donne dans mon cas :

- Vitesse : 1/200s, 
- ISO : 200,
- Ouverture : F8 à F16

Ce n'est pas la vitesse va figer le mouvement mais le flash.
La vitesse peut varier, cela dépendant de la lumière environnante.

L'important étant surtout l'ouverture, qui doit être entre F8 et F16 afin d'avoir une bonne zone de netteté !
Les ISOS au plus bas pour ne pas avoir trop de bruit.

La vitesse dépendra donc des autres paramètres, mais aussi de votre flash !
Si vous avez un flash HSS (High Speed Synchronisation = Synchronisation Haute Vitesse) vous pouvez aller au-delà de 1/200s, sinon, vous devrez rester en dessous pour éviter d'avoir des bandes noires sur vos photos !


Pour le montage voilà une petite photo :

J'avais deux récipients. Un vide, dans lequel j'ai mis un second récipient plus petit, rempli d'eau à raz-bord.
Le vide permet donc de récupérer ce qui va déborder, et un maximum d'éclaboussures, et oui, on évite de faire une piscine à l'intérieur, ça ne plaira pas à tout le monde.

Ensuite, des "biberons", ici j'ai pris ce que j'avais sous la main, c'était à la base des biberons utilisés en pâtisserie. La paille est une possibilité également, bien qu'il faudra se faire aider :) Voilà mes biberons :

J'ai tenter avec des perfusions, qui permettent donc de gérer le débit... mais je ne suis encore arrivé à rien !

Pour la coloration, ce sont des colorants alimentaires, tout simplement (rouge, bleu et jaune) qui m'ont permis d'avoir du rose, bleu et vert (en mélangeant et diluant). J'ai ajouté un peu de lait pour la viscosité, et la texture.
On peut prendre diverses substances pour augmenter cette viscosité.


La couleur de l'eau dans le récipient c'est fait au fur et à mesure des essais, en y déversant le contenu coloré des biberons, et qui a fini par devenir bleu.


Il vous faut ensuite de la patience, et faire beaucoup d'essais. Vous aurez beaucoup de déchets !
Le mode rafale aide bien à avoir "le bon moment". Il n'est pas évident, à la main, de réussir tout ça, à réussir à faire tomber une goutte sur une colonne, et en plus de ça déclencher au bon moment, il faut donc de la patience !

Vous n'êtes pas obliger de faire des collisions, j'ai obtenu des formes intéressantes juste avec une unique goutte (ou plusieurs groupes de gouttes) comme le montre ces photos :



Je vous donne quelques liens concernant la photo Water Drop, qui ici n'est qu'une version très légère ! Des systèmes automatisés permettent de faire bien mieux puisque 100% de réussite de collision, ils ne font qu'ajuster les réglages, à savoir la taille des gouttes, le temps entre chaque gouttes, la hauteur de chute, les couleurs et l'éclairage. Cela laisse une marge de création infinie.

Voilà ce que ça donne : 

http://twistedsifter.com/2014/01/high-speed-water-drop-photography-by-markus-reugels/

http://petapixel.com/2012/10/28/shooting-high-speed-water-drop-photos-from-start-to-finish/

http://www.cognisys-inc.com/HowTo/water_drops.php


Il suffit de chercher "waterdrop high speed photography" sur google et vous trouverai un tas de sites, articles et photos sur le sujet ! Amusez-vous bien ;-)


Je vous invite à aller voir ma boutique, sur laquelle je vend quelques une des photos de water drop :

Vente de tableaux

Partagez le cours

Laissez un commentaire


Paul Fauchille - Photographe de reportage à Perpignan disponible pour vos mariages, concerts, soirées, spectacles et portraits au 06.78.70.42.56 ou sur contact@poloroid.fr
Compteur